II/Un phénomène esthétique

II/Un phénomène esthétique

Les femmes ont subit l’influence du culte du corps dans différents milieux, tels que la publicité, le cinéma ou l’art par une tyrannie du corps. En France dans les années 2000, cette tyrannie du corps est dictée par la mode ainsi que le cinéma ou l’art, avec toutes ces femmes qui veulent devenir de plus en plus jeunes et de plus en plus minces. C’est ce que nous allons voir dans cette deuxième partie.

A/ La femme dans le cinéma  

 

Aujourd’hui le monde audiovisuel nous bombarde d’images quasiment identiques qui sont censées représenter la population (pour les femmes), mais qui en réalité ne sont que des images retouchées montrant une partie infime de ce que peuvent représenter les femmes dans notre société.

Le cinéma participe à cette diffusion de la perfection. En effet, les actrices et stars de cinéma sont en majorité  minces, jeunes, belles…, dans le cas contraire l’individu interprétera une personne mal dans sa peau ou qui,parfois, jouera le rôle dit du « méchant ». La plupart des femmes ou jeunes filles qui regardent constamment ces femmes « parfaites » finissent par se retrouver affectées, et vont alors chercher à modifier leur corp par divers moyens, tels que les produits de beauté, les régimes ou dans les cas extrêmes la chirurgie esthétique. Ce phénomène s’exprime particulièrement dans le domaine du cinéma car les femmes qui le « subisse » sont perpétuellement confrontées à des images de stars jeunes et belles. Que ce soit dans les magazines "people", sur les affiches publicitaires lors de la promotion d’un film ou encore dans les festivals, tels que le festival de Cannes par exemple, les actrices sont toujours à leur avantage, minces, jeunes et belles.

La volonté de toujours ressembler à leurs actrices préférées est un phénomène "pervers" pour les femmes car bon nombre d’entre elles savent que souvent, les images sont retouchées par des logiciels informatiques, ou bien que les actrices sont passées par la chirurgie esthétique. Mais elles ne peuvent cependant pas s’empêcher de vouloir leur ressembler d’avantage, peut-être par rapport au regard des hommes pour qui elles sont prêtes à tout, pour incarner leurs fantasmes ou à cause d’une simple rivalité entre les femmes qui peut sembler primaire mais qui pourtant existe. 


 http://imworld.aufeminin.com/dossiers/d20080523/d3962i85993h185613.jpg

 

                                                         http://imworld.aufeminin.com/dossiers/d20080523/d3962i85993h185613.jpg


B/ La femme dans la publicité

Les femmes occupent un rôle central dans la publicité (en particulier française), et le plus souvent à leurs dépends. Elles sont utilisées principalement :

1. Comme illustration du produit, notamment si les femmes elles-mêmes sont la cible de la publicité. Par exemple, une femme illustre une publicité pour un aspirateur, une machine à laver, car elles sont considérées comme les consommatrices traditionnelles, stéréotypées, de ces produits. Elles peuvent également illustrer une publicité pour un parfum, des vêtements, une voiture : elles sont les utilisatrices de ces produits et la consommatrice cible est censée se reconnaître dans ces femmes, ou s’identifier à ces modèles.

Pour certains produits, comme les parfums, les vêtements, les accessoires, la publicité joue sur l’ambiguïté du véritable destinataire du produit : est-ce les femmes, qui en sont les consommatrices, ou les hommes qui en sont les "consommateurs indirects" et que les femmes doivent séduire ?

2. Comme association avec le produit, le lien entre le produit et le personnage féminin n’est pas clairement explicité, mais l’image de la femme est utilisée comme une accroche picturale, comme un instrument de provocation. L’objectif est d’attirer l’attention sur le produit, mais pas nécessairement d’identifier le personnage féminin au produit. La femme est alors souvent représentée comme un objet de fantasmes, en particulier sexuels, stimulés par des allusions. La cible de la publicité est aussi bien l'homme que la femme, car l’imaginaire érotisé de la publicité est basé sur la dynamique du désir et de la séduction, qui fait interagir les deux sexes. La publicité véhicule donc une sorte de propagande patriarcale traditionnelle (la femme désirable et à conquérir) qui semble subsister en dehors de l’évolution des rapports sociaux et juridiques entre hommes et femmes.

http://img.ozap.com/0256018F03750132-c2-photo-la-publicite-pour-heat-le-parfum-de-beyonce.jpg

                                            http://img.ozap.com/0256018F03750132-c2-photo-la-publicite-pour-heat-le-parfum-de-beyonce.jpg

 

 

 

 

                                                                            http://idolina.free.fr/images/Sociologie/pub_dior.jpg

http://idolina.free.fr/images/Sociologie/pub_dior.jpg


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site